L’évolution des conditions d’octroi d’un prêt immobilier

Même si la demande est en légère diminution, les taux du marché sont toujours très bas. Il est toujours possible d’emprunter à 0.60% pour un prêt sur 10 ans et à 1% sur 20 ans pour les meilleurs profils. Cependant, pour les profils aux revenus plus modestes, les taux ne sont pas les mêmes et beaucoup moins avantageux.


Des conditions d’octroi strictes maintenues par le HCSF (Haut Conseil de la Stabilité Financière)


En effet, celui-ci impose une durée de l’emprunt de 25 ans maximum ainsi qu’un taux d’endettement de 33% maximum. Lors d’une réunion à la rentrée 2020, ils ont décidé de maintenir l’ensemble de ces critères restrictifs qui sont imposés aux différents établissements bancaires. Dans cette histoire, ce sont les jeunes aux revenus modestes et les seniors qui ont été plus durement touchés. Il y a également un point important à savoir : aujourd’hui les banques demandent en moyenne un apport personnel de 10%. Certaines acceptent néanmoins de prêter sans apport, mais ce type de financement est plus rare.

En résumé, aujourd’hui les conditions d’octroi ont été durcies. Sans apport, il est compliqué d’obtenir un financement.